24.3.11

Archigram : Architecture mobile et évolutive

Au milieu des années 1950, les méthodes de productions et les matériaux nouveaux modifient sensiblement les modes de fabrication traditionnels et amènent de nouvelles perspectives: facilité de mise en œuvre, légèreté et reproductibilité.





L’habitat peut alors se construire rapidement, adapter sa morphologie aux changements de configuration et parfois même se déplacer. En1956, Ionel Schein, architecte, déclare: « L’homme se défixera. Les formes construites auront l’allure d’enveloppes, d’abris portatifs [...]. L’aménagement évolutif, dynamique des volumes viabilisés, doit être laissé à la libre détermination des individus ». Conscient de l’intérêt de réunir différentes compétences, il fonde en 1955 le Bureau pour l’étude des problèmes de l’habitat (behp). S’y regroupe artistes, ingénieurs, entrepreneurs, étudiants et architectes. En février 1956, à Paris, au Salon des arts ménagers, il présente le prototype de la « maison tout en plastique », en collaboration avec Yves Magnant et René‐André Coulon. Cette maison « tout en plastique » en forme d’escargot, rencontre un large succès. Son avantage : elle peut s’agrandir aisément par ajout de modules.


Hélène Degonzague 4ème année

Aucun commentaire:

Publier un commentaire